The evolution of medicineL'évolution de la médecine

ouvrir la voie
à un intestin
plus sain

Ouvrir la voie

À un intestin plus sain

Les maladies inflammatoires de l’intestin (MICI)

Les maladies inflammatoires de l’intestin (MII) sont un groupe de maladies inflammatoires chroniques qui affectent le tube digestif. Les MICI comprennent la maladie de Crohn (MC) et la rectocolite ulcéro-hémorragique (RCUH). Les MICI peuvent provoquer des douleurs et une gêne importante, ce qui a un impact considérable sur les activités de la vie quotidienne. Il s’agit d’une maladie difficile à vivre, mais il existe des traitements efficaces qui peuvent aider les individus à gérer leurs symptômes et à améliorer leur qualité de vie.

Types de MII

Il existe deux formes principales de MICI :

  • La maladie de Crohn peut toucher n’importe quelle partie du tube digestif, de la bouche à l’anus. La maladie de Crohn provoque une inflammation de la paroi du tube digestif, entraînant des ulcères et une gêne. Les symptômes les plus courants de la maladie de Crohn sont la diarrhée, les douleurs d’estomac et les crampes.
  • La rectocolite ulcéro-hémorragique affecte le gros intestin. Elle provoque une inflammation et des ulcères dans sa paroi. Les symptômes typiques de la colite ulcéreuse sont la diarrhée, les saignements et les douleurs abdominales.

Symptômes

Les symptômes des MICI varient en fonction du type de maladie et de la gravité de l’inflammation. Les symptômes les plus courants sont les suivants

  • Diarrhées
  • Douleurs abdominales et crampes
  • Rectorragies
  • Fatigue et faiblesse
  • Perte de poids
  • Diminution de l’appétit
  • Fièvre

Prévalence

Les MICI sont une maladie très répandue dans le monde. Selon des estimations récentes, il y a environ 6,8 millions de cas de MICI dans le monde, et ce nombre devrait augmenter dans les années à venir. Les taux d’incidence les plus élevés de MICI sont observés dans les pays développés tels que les États-Unis, le Canada et l’Europe occidentale.

L’Europe a l’un des taux d’incidence des MICI les plus élevés au monde, la prévalence des MICI étant d’environ 1 personne sur 400. Selon des études récentes, environ 3,4 millions de personnes sont atteintes de MICI en Europe. 

La prévalence des MICI au Moyen-Orient est inférieure à celle des pays occidentaux, mais elle augmente rapidement. Des études récentes estiment qu’il y a environ 400 000 personnes atteintes de MICI au Moyen-Orient. 

Dans les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), l’incidence des MICI est relativement faible par rapport à d’autres régions du monde. Cependant, des études récentes suggèrent que l’incidence des MICI est en augmentation dans ces pays.

La Solution

La médecine endobiogénique peut être une option thérapeutique efficace pour les personnes atteintes de MII. Les praticiens de la médecine endobiogénique s’efforcent de rétablir l’équilibre de l’environnement interne de l’organisme, en traitant la cause profonde de l’inflammation plutôt que les seuls symptômes. Parfois, la médecine endobiogénique peut être la seule solution pour les patients atteints de MICI. 

La médecine endobiogénique utilise des méthodes diverses pour aider les patients à gérer leurs symptômes, y compris des changements de régime, des suppléments nutritionnels et des techniques de gestion du stress.

Les méthodes de médecine endobiogénique pour le traitement des MICI comprennent :

  • Équilibrer le système digestif. Les praticiens cherchent à rétablir l’équilibre du système digestif, ce qui peut contribuer à soulager l’inflammation et à réduire les symptômes.
  • Soutenir la fonction hépatique. Les praticiens de la médecine endobiogénique estiment que le soutien de la fonction hépatique peut améliorer la désintoxication et réduire l’inflammation.
  • Réparation de la muqueuse intestinale par l’utilisation de produits et d’approches naturels.
  • Améliorer la flore intestinale. En améliorant la flore intestinale, les praticiens soutiennent la fonction immunitaire et réduisent l’inflammation du tube digestif.
  • Réduire le stress. Les praticiens utilisent des techniques de réduction du stress telles que la méditation, le yoga ou des exercices de respiration pour aider les patients à gérer leurs symptômes.

Dans l’ensemble, la médecine endobiogénique peut être un complément efficace aux traitements traditionnels des MICI, en aidant les individus à gérer leurs symptômes et à améliorer leur qualité de vie.

Partagez cette page